• Wandering Retail

L'Art du Visual Merchandising dans les Musées Shop

Actualizado: 8 de jun de 2020

Combien de fois après avoir vu un très beau #expo vous avez ressenti l'urgence de prolonger l'#expérience et pour ceci vous êtes entré dans le #shop du #musée concerné? Je crois souvent. Il y comme une urgence de prolonger le moment et de porter avec nous un #souvenir de l'expérience faite comme au retour depuis un beau #voyage.


Et combien de fois vous êtes sorti aussi vite de la #boutique car, au lieu de répondre à votre attente, il y a manqué peu qui gâché la belle sensation qui on avait sur vous? J'imagine: souvent. Souvent les boutiques du musée son mal entretenue, il n'y a pas de véritable #service #client et n'a aucune #stratégie (et pourtant c'est pas tout à fait difficile: il faut toujour prévoir un #focus sur les objets, livres, cartes postals, cahier etc dédiés à l'expo en question ) et de sensibilité dans l'#exposition. Les articles sont souvent "posé" sur des tables ou des étagères, presque oublié dans l'espace qui a eux doit être dédiée. C'est le grand paradoxe.


Les musées donnent une grand valeur dans l'exposition des oeuvres d'art, il y a une équipe de professionnels qui étudient le chemin de présentation, la lumière et les textes qui doivent accompagner le visiteur. Rien est casual, tout est étudié avec le plus grand soin. Et ici la grande erreur: souvent on oublie que l'expérience doit continuer aussi dehors de l'#espace consacré à l'expo, et soigner donc les petits #détails comme le shop.


Et pourtant il y a des professionnels de la subtile art du #visual #merchandising qui sont spécialisé dans l'objet statique et sur la mise en ouvre des boutiques, et quand ils sont appelé pour soigner l'espace d'exposition des shop museum, on le voit tout de suite - ou mieux -, on le voit pas forcément, car notre rêve est en train de continuer, et c'est ici la grande et importante différence.

Vous avez jamais eu l'occasion de visiter la boutique du #Pompidou à #Paris?



Elle a le mérite de devenir un prolongement du musée même, en créant une atmosphère onirique et donnant un valeur ajouté à les piéces design qui on y trouve (il faut l'avouer, on a l'impression d'acheter un chef-d'oeuvre).






Ou cela du Musée d'#Orsay? L'espace était étudié par l'architecte et design Nicolas Adam.

La valeur ajouté du visual merchandising et de sa subtile (et stratégique - c'est toujour du commerce vivant!-) art dans l'exposition c'est innegable, et le Centre Pompidou ne devient un exemple important. Pas juste lui, heureusement, mais il y a encore beaucoup de travail à faire sur ce point là.

A vous votres considerations!




9 vistas0 comentarios

Entradas Recientes

Ver todo