• Wandering Retail

Les fausses ouverture

Maintenant ça fait deux semaines qui les #commerces ont rouvert; chacun c'est préparé aux mieux, en essayant d'interpréter quelle que ont était les dispositions.

Il faut être sincères, et nous dire que finalement n'ont pas nous demandé des choses trop compliqué ou pour lesquelles il faisait un grand investissement, juste des procédures de sécurité, pas trop loins de quelle que on a vu activé dans les supermarché et les alimentaires pendant les mois précédents.

Rien de transcendant, en effet. Et pourtant il y a eu pas mal de commerce qui après avoir levé leur rideau, ils l'ont aussitôt fermé.

Quel que c'est passé t'il?

Des petits détails pas prise en compte: le client libre de se balader dans la #boutique ou le restaurant sans masque, pas de distance de 1 mètre respecté, trop du monde au même temps, pas de précautions à la caisse.

En effet sont des petites règles mais aussi importantes en ce moment qui n'ont pas été respecté et pourtant pas difficiles à mettre en place.

Qui a payé le prix plus haut (et c'est pas juste une métaphore, il y a eu pas mal d'amende et de fermetures juste après), sont les #restaurants et les #bar. Ahi! Les boutiques on trouvé plus facilement la conditions pour s'adapter, il y a qui a nié l'essayage (opinable? opinable!) comme H&M, mais on savait que le bas de gamme joue sur les volumes de vente, donc même si pas trop correct, on pouvait l'imaginer (après que sa change depuis la vente on line, ça c'est une autre question et on a bien parlé depuis longtemps de la nécessité de garantir à le client un #dépaysement surtout en ce moment que c'est bien ça la valeur ajouté). Mais les restaurants et les lieu de detends ne peuvent pas se permettre de manquer dans le service et dans la rassurance. Je vais au restau pas juste pour manger (enfin, je peux le faire aussi bien chez moi comme les deux derniers mois), mais pour passer un moment convivial. Pour ça, c'est iper important que je suis rassuré sur la #sécurité de l'espace et que je peux vivre un moment différents. Quel est manqué alors? L'organisation et la préparation. Se prendre quelques jour pour former son équipe, préparer bien des règles d'accueil et les partager avec notre clients aurait été la solution gagnante.

Mais pas tout le monde y a pensé. Mais d'habitude ici on y est pour partager les bons exemples, et aujourd'hui on veut partager l'expérience que on a fait chez #Angelina en via del porto fluviale à #Rome. On est parti pour un #apéro rapide, le service était fait que à l'extérieur (c'est un dommage car c'est un café très chouette à l'intérieur, plein de plantes et avec un goût très #français, il semble d'être dans un #bistrot parisien!), mais ceci sont les règles et comme on disait il faut bien le respecter. Le personnel à part la masque n'avait pas changé sa façon naturelle et agréable de nous parler, bien en respectant le protocol. Mais le moment qui a généré plus d'interaction c'était le #menu.



Il nous ont donné une espèce de petite carte de visite avec un #QRcode à scannériser. Tout ça pour respecter la règle des menu qui ne peuvent plus être le classiques. L'avantage est que après on peut le garder dans notre portefeuille et le réutiliser à la prochaine visite.ça il permets d'éviter un gachi de papier et donne un service personnalisé au client (qui peut même il faire de la publicité en partageant le menu sur les réseau sociaux). Ils m'ont aussi expliqué que pendant le déjeuner et le dîner au soir ils ont préparé aussi des menu plus classiques, mais à utilisation unique, pour les clientes moins technologiques. Genial? On peut dire plutôt raisonné. Angelina a ouvert plus tard par rapport aux autres mais à bien pris le temps pour s'organiser et pour former, préparer et apprendre à travailler avec ces nouvelles procédures son personnel. Une semaine perdue? Non, plus que gagné! La #formation ne peut pas être considéré un option, mais une importante habitude avec laquelle partir toujours.




Angelina, via del Porto Fluviale. Rome

5 vistas0 comentarios

Entradas Recientes

Ver todo